Quelles sont les différentes espèces de fourmis que l’on retrouve au Québec?

Par
 Dans Extermination

Les fourmis sont des insectes sociaux vivant en colonie et qui, comme les abeilles et les guêpes, appartiennent à l’ordre des Hyménoptères. À l’heure actuelle, environ 12 000 espèces de fourmis ont été répertoriées dans le monde, mais les scientifiques s’entendent pour dire qu’il en existe probablement jusqu’à 15 000. Au Québec seulement, c’est plus d’une centaine d’espèces qui ont pu être observées au fil des ans.

Cependant, chez E.Exterminateur, c’est souvent en raison de la présence d’une des trois espèces suivantes que des propriétaires ont recours à nos services de gestion parasitaire :

  • Fourmis charpentières
  • Fourmis des pavés ou des champs
  • Fourmis pharaon

Dans cet article, nos spécialistes des insectes nuisibles vous présentent en détail ces 3 espèces de fourmis. Vous apprendrez tout ce qu’il y a à savoir sur leur apparence, leur cycle de vie, leur habitat et leur alimentation.

Fourmis charpentières

Fourmi charpentière

Aussi appelées fourmis gâte-bois ou camponotes, les fourmis charpentières sont une des espèces de fourmis les plus présentes sur le territoire québécois. Elles sont notamment reconnues pour être une des variétés d’insectes les plus nuisibles lorsqu’elle est à l’origine d’une infestation.

Apparence

Les fourmis charpentières sont majoritairement de couleur noire, mais peuvent aussi être légèrement teintées de rouge ou de brun en fonction des variétés.

Les mâles de cette espèce ont une petite tête et mesurent entre 9 mm et 10 mm. Les fourmis charpentières femelles sont des ouvrières ou des reines. Les ouvrières mesurent environ 6 mm alors que les reines peuvent faire près de 13 mm de longueur.

Et si vous vous demandez si les fourmis charpentières du Québec ont des ailes, sachez que les mâles sont dotés de deux paires d’ailes, tout comme les reines. Les ouvrières nourrices, butineuses et soldates doivent donc se déplacer seulement à l’aide de leurs 6 pattes.

Cycle de vie

L’accouplement des fourmis charpentières a lieu au printemps. Les jeunes reines s’accouplent en plein vol avec un seul mâle qui va mourir peu de temps après. La reine va quant à elle perdre ses ailes et commencer à chercher un endroit pour fonder sa colonie. Elle devrait arrêter son choix sur un tronc d’arbre, une souche ou toute autre pièce de bois humide ou friable. Une fois bien installée, la reine va commencer par pondre des ouvrières qui prendront ensuite en charge tous les travaux de la fourmilière.

Les larves de fourmis charpentières ont l’apparence de petits vers blancs et doivent passer par 4 stades larvaires avant de se tisser un cocon dans lequel elles se transformeront en prénymphe. Quelques jours plus tard, l’insecte ayant atteint le stade de nymphe a l’apparence d’une adulte, mais est toujours de couleur blanche et ne peut pas encore se mouvoir. Il faudra encore quelques jours à la fourmi avant de prendre sa coloration normale et de pouvoir commencer à marcher.

Après 3 à 6 ans, une nouvelle colonie de fourmis charpentières comptera plus de 2 000 ouvrières. C’est à ce moment que la reine commencera à produire des mâles et de futures reines à la fin de l’été.

Habitat

Les fourmis charpentières vivent dans le bois humide ou en décomposition. Les forêts du Québec représentent donc leur principal habitat. Cependant, certaines colonies peuvent trouver refuge près des habitations ou dans les éléments en bois des maisons.

Alimentation

Contrairement à ce que beaucoup de gens peuvent penser, les fourmis charpentières ne mangent pas le bois comme le font les termites. Elles vont tout simplement le creuser pour se loger.

En forêt, les fourmis charpentières se nourrissent de miellat, de sucs de végétaux, d’insectes et même de petits invertébrés. Celles qui colonisent des bâtiments habités peuvent également manger pratiquement tout ce qu’elles vont trouver dans un garde-manger.

Informations importantes si vous avez remarqué une présence de fourmis charpentières

Si vous remarquez la présence de fourmis charpentières au printemps ou en été, il n’y a pas lieu de paniquer. En effet, certains spécimens peuvent être simplement à la recherche de nourriture. Cependant, si vous en voyez au cours de l’hiver, une période où elles devraient être inactives, vous devriez peut-être investiguer ou contacter un service d’extermination de nuisibles.

La raison est qu’au fur et à mesure qu’un nid de fourmis charpentières prend de l’expansion, les ouvrières vont commencer à s’attaquer au bois sain qui peut composer la charpente d’un bâtiment, jusqu’à en menacer la solidité.

Fourmis des pavés ou des champs

Fourmi des pavés

La Tetramorium caespitum, communément appelée fourmi des pavés ou fourmi des champs est une autre espèce de fourmi qui a su s’adapter au territoire québécois et qui en occupe maintenant une bonne partie.

Apparence

La fourmi des pavés est de couleur brune ou noire. Sa tête et son thorax sont marqués par des lignes parallèles.

Les ouvrières de cette espèce sont de taille réduite. Elles font entre 2,5 mm et 3 mm de long. Les reines ont un gabarit plus imposant et peuvent atteindre une longueur allant jusqu’à 8 mm.

Seuls les mâles et les reines sont dotés d’ailes à la naissance.

Cycle de vie

Les fourmis des pavés se reproduisent à un rythme extrêmement rapide. Tout au long du printemps, les mâles s’accouplent avec les reines. Une fois l’accouplement terminé, les mâles meurent et les reines perdent leurs ailes.

Les reines fécondées cherchent ensuite un lieu pour construire une fourmilière et y pondre leurs premiers œufs. Celles-ci pondent environ 5 à 20 œufs par jours. Les œufs donnent ensuite naissance à des larves qui atteindront leur pleine maturité après environ 40 jours aux soins des ouvrières.

La durée de vie des fourmis des pavés ouvrières est de plus ou moins 7 ans. Celle des reines, de 10 à 17 ans. De manière générale, une colonie de fourmis des pavés compte 3000 à 4000 individus.

Habitat

Bien qu’il ne s’agisse pas d’une espèce indigène au Québec, la fourmi des pavés s’est très bien adaptée au climat de la province. On retrouve habituellement les colonies dans les sols sablonneux sous les dalles de béton, sous les pierres et sur la chaussée. Leur présence est facilement repérable, car les nids de fourmis des pavés sont souvent marqués d’un petit monticule.

À l’occasion, les fourmis des pavés peuvent aussi nicher dans les murs, en dessous d’une fondation, dans l’isolation des bâtiments et en dessous des planchers.

Alimentation

Les fourmis des pavés sont constamment à la recherche de nourriture. Elles raffolent les substances grasses et de la nourriture sucrée. Elles peuvent donc s’introduire dans votre maison dans le but d’atteindre le garde-manger ou la poubelle ou se joindre à vous lors d’un pique-nique.

Elles vont aussi se nourrir de graines, de miellat de pucerons et de petits insectes.

Informations importantes sur la fourmi des pavés ou des champs

Sur un terrain, la présence de fourmis des pavés peut être dévastatrice. La structure de leurs nids dégrade les surfaces naturelles et artificielles.  Elles modifient l’esthétique des espaces aménagés : les gazons, les jardins, et les potagers pour n’en nommer que quelques-uns.

Sans compter qu’une forte présence de fourmis des pavés peut attirer les oiseaux et d’autres parasites.

Fourmis pharaon

fourmi pharaon

La fourmi pharaon, ou monomorium pharaonis si vous préférez employer son nom scientifique, est une autre espèce de fourmi qui peuple le territoire québécois et à laquelle les exterminateurs ont souvent affaire.

Apparence

Les fourmis pharaon sont plus petites que la plupart des autres espèces de fourmis. Les ouvrières, femelles stériles, mesurent entre 1,5 mm et 2,5 mm de long. Les reines, elles, mesurent entre 3,5 mm et 5 mm. Enfin, les mâles font environ 2,8 mm de longueur.

Elles ont une teinte allant de jaune pâle à brun, avec un abdomen légèrement plus foncé que le reste de leur corps. Autre trait distinctif de cette variété de fourmis : elle porte deux petites bosses sur son pétiole (partie qui donne leur taille fine aux fourmes).

Chez la fourmi pharaon, les mâles et les reines possèdent des ailes à la naissance, mais ces dernières vont les perdre après l’accouplement.

Cycle de vie

Les fourmis pharaons sont reconnues pour vivre dans d’immenses colonies pouvant compter plus de 300 000 individus et plusieurs reines. L’accouplement des reines et des mâles a lieu dans le nid. Les mâles vont mourir peu de temps après avoir copulé. Dans la spermathèque de leur abdomen, les reines vont conserver les spermatozoïdes en vie.

Les reines peuvent ensuite se mettre à pondre à un rythme de 2 œufs par jour pour environ 200 jours, qui est la durée de leur vie. Un œuf fertilisé donnera naissance à une reine tandis que ceux qui ne le sont pas engendreront des mâles. Ensuite, il faudra 38 jours aux larves pour compléter tous les stades de leur développement : larve, prénymphe, nymphe et adulte.

Les ouvrières sont celles qui s’occupent du nid, des larves et des jeunes reines. Ce sont aussi elles qui vont parfois déplacer une partie des œufs produits par les reines pour aller coloniser de nouveaux territoires.

Habitat

Probablement originaires d’Afrique tropicale, les fourmis pharaon qui vivent au Québec ne construisent pas vraiment de fourmilière. Elles s’établissent principalement dans les bâtiments chauffés ou elles trouveront chaleur et nourriture.

Alimentation

Les fourmis pharaon se nourrissent d’aliments sucrés, gras et riches en protéines. Ce n’est donc pas un hasard qu’elles élisent souvent domicile dans les restaurants, boulangeries et autres commerces du secteur alimentaire.

Sinon, elles peuvent aussi se nourrir de petits insectes et des œufs de ceux-ci.

Informations importantes sur la fourmi pharaon

Comme les fourmis pharaons se divisent en plusieurs colonies et qu’elles travaillent en collaboration les unes avec les autres, il est essentiel de détruire le nid principal et les nids satellites pour venir à bout d’une infestation. Si des nids demeurent intacts lors d’une procédure d’extermination de fourmis, cela ne fera qu’encourager la multiplication des colonies et augmentera la population de fourmis dans votre maison ou votre commerce.

E.Exterminateur : pour en finir avec les fourmis, quelle que soit leur espèce

Nous espérons que ces informations vous seront utiles, par exemple pour savoir à quelle espèce vous avez affaire si jamais vous avez remarqué une présence accrue de ces insectes sur votre propriété et s’il y a lieu de vous en inquiéter.

Mais si avec ces nouvelles données en main, vous êtes persuadé que votre maison ou terrain abrite une colonie de fourmis, ne perdez pas de temps et contactez notre équipe avant qu’elle ne cause des dégâts. Nous pourrons vous proposer des solutions sur mesure, comprenant l’extermination et même la prévention des futures infestations.