Quelles espèces de chauves-souris vivent au Québec ?

Par
 Dans Non classifié(e), Non classifié(e)

Les chauves-souris sont des mammifères vertébrés. Elles appartiennent à l’ordre des chiroptères. Il s’agit des seuls mammifères volants du monde. Dans leur ensemble, on compte près de 1 400 espèces de chauves-souris dans le monde. Au Québec, seulement 8 espèces de chauves-souris sont recensées.

Mais alors quelles sont ces espèces ? Quelles caractéristiques les définissent et quel est leur comportement ? Où vivent-elles ?

Les exterminateurs professionnels de E.Exterminateur vous éclairent sur ces 8 espèces de chauves-souris vivant au Québec pour mieux les comprendre et les appréhender. En effet, ces chauves-souris peuvent parfois s’introduire chez vous. Il est donc important de bien les connaître pour savoir comment réagir lors de votre rencontre avec ces dernières.

La chauve-souris argentée – Lasionycteris noctivagans

La chauve-souris argentée est migratrice. Sa taille moyenne est comprise entre 9 et 11 centimètres de longueur. Elle dispose d’une envergure d’ailes de 26 à 31 centimètres et pèse entre 6 et 12 grammes.

Comment la reconnaître ?

La chauve-souris argentée se distingue par son vol lent. Comme son nom l’indique, elle dispose d’un pelage noir ou brun foncé sur lequel on peut observer des reflets argentés, notamment sur le dos. Ce pelage particulier couvre la moitié de ses ailes ainsi qu’une partie de son uropatagium (partie inférieure comprenant les pattes et la queue).

Autre caractéristique, ses oreilles. Ces dernières sont quasiment aussi longues que larges. De couleur noire, leur intérieur est lui rosé.

Habitat et comportement

Migratrice, la chauve-souris argentée s’envole vers la Caroline du Sud lorsque l’automne arrive. Elle aime les régions forestières ainsi que les plans d’eau, qui l’aident à s’alimenter. Il n’est pas rare de la trouver dans la cime des arbres ou dans des trous d’arbre où elle aime trouver refuge. Elle aime également vivre dans les bâtiments pour passer l’automne et l’hiver. Leur infestation peut être une menace pour votre santé. Solitaire, il n’est pas rare de la voir vivre en petits groupes de 3 ou 4 individus.

Reproduction

La chauve-souris argentée se reproduit généralement pendant sa migration d’automne. Ses petits naissent en juin ou juillet. Elle porte généralement deux petits.

La chauve-souris rousse – Lasiurus borealis

La chauve-souris rousse est elle aussi migratrice. Sa taille moyenne est comprise entre 9 et 11 centimètres. Elle dispose d’une envergure d’ailes de 29 à 33 centimètres et d’un poids de 8 à 18 grammes.

Comment la reconnaître ?

La couleur de sa fourrure est caractéristique de cette espèce. Le mâle dispose d’un pelage de couleur rousse alors que la femelle a un pelage tendant plus vers le jaune-marron. Elle dispose aussi de poils blancs à l’extrémité de son dos et une tache blanche sous son menton. Son uropatagium est très fourni en fourrure. La chauve-souris rousse a des oreilles poilues. Ses ailes sont longues et poilues jusqu’à ses poignets.

Habitat et comportement

Durant sa migration, la chauve-souris rousse se retrouve au Mexique et dans le sud des États-Unis. Dans la région du Québec, elle évolue en forêt et aime se poser dans la cime des arbres. Quand elle est suspendue, il est possible de la confondre avec une feuille morte. La chauve-souris rousse se déplace également près des plans d’eau, des champs et dans les zones urbaines pour chasser des insectes.

Reproduction

Pour se reproduire, la chauve-souris rousse s’accouple généralement en vol durant sa migration vers le sud. Sa portée est généralement de 2 petits, mais il est possible qu’elle en fasse naître jusqu’à 4 petits. Ces derniers naissent entre mai et juillet.

La chauve-souris cendrée – Lasiurus cinereus

La chauve-souris cendrée est migratrice. Elle mesure entre 13 et 15 centimètres. Son envergure d’ailes est comprise entre 34 et 42 centimètres et elle pèse entre 20 et 35 grammes. Il s’agit de la plus grande chauve-souris peuplant le Québec.

Comment la reconnaître ?

Son pelage est brun pâle et l’extrémité de ses poils est blanc cendré. Elle est reconnaissable à ses poils de teinte jaune autour de la gorge et de sa tête. Elle dispose d’oreilles courtes et arrondies dont les extrémités sont noires. Ses pieds ainsi que son uropatagium sont couverts de poils.

Habitat et comportement

Comme ses amies migratrices, c’est en automne qu’elle se rend dans le sud des États-Unis ou dans les Caraïbes. Elle aime s’abriter dans des rochers ou des crevasses et également dans les nids d’écureuils. Lorsqu’elle est au Québec, elle trouve refuge dans les forêts de conifères, dans la cime des arbres. Elle chasse dans ces clairières ou près de points d’eau, abondant en insectes.

Reproduction

Contrairement aux autres chauves-souris migratrices, leur période d’accouplement n’est pas précisément connue. Celle-ci est supposée avant, pendant, ou après la migration d’automne. La chauve-souris cendrée porte entre 1 et 4 petits.

La grande chauve-souris brune – Eptesicus fuscus

La grande chauve-souris brune est résidente. Elle ne migre donc pas. Sa taille est comprise entre 9 et 13 centimètres et son envergure d’ailes est comprise entre 32 et 39 centimètres. Son poids est lui de 23 grammes en moyenne. Après la chauve-souris cendrée, c’est la 2e plus grande chauve-souris du Québec.

Comment la reconnaître ?

La reconnaître n’est pas toujours simple. Les femelles sont plus grandes que les mâles. Cette espèce dispose d’une grande variété de couleurs sur son pelage. Son dos est brun foncé et son ventre est lui plus pâle. Sa tête, ses oreilles, ses ailes, son museau et sa queue ont l’apparence d’un cuir noirâtre. Ses oreilles ont une forme arrondie.

Habitat et comportement

La grande chauve-souris brune vit dans de nombreux endroits allant des bois, aux plans d’eau et aux secteurs urbains. Elle peut hiberner dans différents endroits et n’est pas particulièrement sensible aux conditions hivernales. On la retrouve notamment dans les habitations durant cette période. Une décontamination après infestation peut être nécessaire.

Reproduction

Cette espèce s’accouple en automne ou durant l’hiver. La fécondation se déroule cependant au printemps. La femelle conserve le sperme jusqu’à cette période. C’est en groupe que les femelles donnent naissance et les petits naissent entre la mi-juin et fin juin. Une femelle a une portée de 1 à 2 petits.

La petite chauve-souris brune – Myotis lucifugus

Cette espèce est résidente. Plus petite que sa cousine, elle mesure entre 8 et 9,5 centimètres et son envergure d’ailes est comprise entre 21 et 27 centimètres. Son poids varie de 5 à 14 grammes. La petite chauve-souris brune est une espèce en voie de disparition. Leur particularité est d’être attachée à leur lieu de mise en bas et d’y retourner chaque année.

Comment la reconnaître ?

La couleur de son pelage est variable. Elle va du brun olive au noir. Ses poils ont une apparence lustrée. Elle dispose de longs poils pouvant aller de ses pieds jusqu’à ses griffes. Ses oreilles ont un bout arrondi.

Habitat et comportement

La petite chauve-souris brune connaît un fort déclin depuis quelque temps dans toute l’Amérique du Nord. La faute au syndrome du museau blanc. Une infection affectant certaines chauves-souris en hiver et qui cause leur mort par épuisement. Habituellement, cette espèce fréquente de nombreux habitats, des régions boisées et des plans d’eau aux milieux urbains. Elle passe son hibernation dans des grottes, des mines ou des cavernes.

Reproduction

L’accouplement de cette espèce a lieu en automne. Comme pour la grande chauve-souris brune, le sperme est conservé jusqu’au printemps. Après une gestation de 50 à 60 jours, les petits naissent entre mai et juillet. Les femelles donnent naissance à un petit chaque année.

La chauve-souris nordique – Myotis septentrionalis

Espèce résidente, elle mesure entre 7 et 8,9 centimètres et son envergure d’ailes se situe entre 21 et 26 centimètres. Elle pèse entre 6 et 9 grammes. La chauve-souris nordique est elle aussi en voie de disparition.

Comment la reconnaître ?

Elle ressemble beaucoup à la petite chauve-souris brune. Son dos et ses oreilles ont une teinte brun foncé alors que son ventre est lui jaunâtre. Elle dispose de très grandes oreilles dont les extrémités sont pointues.

Habitat et comportement

De comportement généralement solitaire, elle habite la majeure partie de l’année dans les forêts boréales. C’est en groupe que cette espèce hiberne dans des grottes des rochers ou dans des crevasses. On peut même la retrouver sous l’écorce de certains arbres.

Reproduction

La chauve-souris nordique s’accouple à l’automne, juste avant la période hivernale d’hibernation. Le sperme est conservé jusqu’au printemps. Après 50 à 60 jours de gestation, les femelles donnent naissance en juin ou juillet. Un petit par portée naît chaque année.

La chauve-souris pygmée de l’Est – Myotis leibii

Il s’agit de la plus rare et de la plus petite des espèces de chauves-souris du Québec. Cette espèce est résidente. Sa taille est comprise entre 7 et 9 centimètres. Son envergure d’ailes est de 21 et 25 centimètres et son poids est de 3 à 5 grammes.

Comment la reconnaître ?

La chauve-souris pygmée de l’Est a un pelage brun doré sur le dos, la base des poils est noire. Son ventre est de couleur brun grisâtre. Ses ailes et son uropatagium sont noirs. Sa tête est entièrement noire et ses oreilles sont grandes et pointues à leur extrémité. Ses pattes sont les plus petites des espèces du Québec, mesurant moins de 8 millimètres.

Habitat et comportement

Cette espèce rare habite les forêts montagneuses et peut vivre dans des températures plus froides. Elles aiment hiberner en groupe dans des endroits cachés comme des mines abandonnées, des crevasses ou des cavernes, à l’horizontale. Ce sont la température et l’humidité variables qui les font venir à ces endroits.

Reproduction

L’accouplement de cette espèce a lieu à l’automne. Chaque mâle et chaque femelle ont plusieurs partenaires de reproduction. Les naissances ont lieu en juillet et chaque femelle met bas un petit. La particularité des petits est que lors de leur naissance, ces derniers pèsent 1 à 2 g, soit 20 à 35 % du poids corporel de leur mère.

La pipistrelle de l’Est – Perimyotis subflavus

Espèce résidente et en voie de disparition, la pipistrelle de l’Est mesure entre 7 et 9,8 centimètres. Son envergure d’ailes est de 20 à 26 centimètres. Elle pèse en général entre 5 et 7 grammes.

Comment la reconnaître ?

Les femelles sont plus grandes que les mâles. Son pelage a une diversité de couleurs bien spécifique. Ses poils sont tricolores. Ils sont gris à la base, jaunâtres au centre et à tendance brun foncé à l’extrémité. Le dos et le ventre sont de la même couleur. Ses ailes sont noires et son museau n’est pas poilu. Ses oreilles sont grandes et droites.

Habitat et comportement

Cette espèce aime fréquenter la lisière des bois et chasse près des plans d’eau. Lorsque vient octobre et l’automne, elle part hiberner dans les mines abandonnées ou les grottes, seule ou en groupe.

Reproduction

L’accouplement de la pipistrelle de l’Est a lieu à l’automne, avant le début de l’hibernation. La période de gestation est de 44 jours et les petits viennent au jour entre la fin mai et début juillet. Une femelle donne généralement naissance à deux petits chaque année. Comme pour la chauve-souris pygmée de l’Est, les petits ne pèsent qu’un quart du poids de leur mère à la naissance, soit environ 1,9 gramme.

E.Exterminateur : expert dans l’extermination de chauves-souris au Québec

Maintenant, vous savez tout sur les chauves-souris qui peuplent la région du Québec. Lors de vos futures rencontres avec elles, vous pourriez même être capable de les identifier, pour les appréhender avec plus de sérénité et de connaissance.

Bien connaître ces différentes espèces est essentiel. Pouvoir les identifier peut vous aider dans le cas où l’une d’entre elles aurait élu domicile chez vous. En effet, selon l’espèce il n’est pas toujours autorisé de les exterminer, notamment pour les espèces en voie de disparition.

Si vous suspectez la présence de chauves-souris au sein de votre logement, n’hésitez pas à contacter un exterminateur de chauves-souris. Un professionnel comme E.Exterminateur sera en mesure de vous aider. Il pourra vous confirmer la nature de l’espèce et les actions qu’il est possible de faire pour se débarrasser des chauves-souris.

Contactez E.Exterminateur pour obtenir une estimation sans frais de l’extermination qu’il sera peut-être nécessaire de faire chez vous.